Vivant, si possible !

La coccinelleLa coccinelle bénéficie d’un taux record de popularité. Elle ajoute une attendrissante sympathie à une attention plus… intéressée. A la fois « porte-bonheur » ou devineresse dans les traditions populaires, et amie utile au jardin par sa consommation de pucerons. L’étonnante petite bestiole fait tellement l’unanimité qu’elle cache les milliers d’autres espèces d’insectes dont le rôle est important, et que nous ne pouvons – ou ne voulons hélas – plus voir. Parce qu’ils ressemblent parfois un peu à d’autres insectes dont on se méfie, guêpes et mouches en tout genre, et le plus souvent parce qu’on les ignore, que nous ne nous posons aucune question à leur sujet.
Quel dommage, quel gâchis ! Il en va de même avec l’abeille domestique, plutôt bien défendue par les apiculteurs, mais qui ne doit pas faire oublier tous les autres hyménoptères, abeilles solitaires et bourdons, responsables sacrifiés alors que ce sont également des pollinisateurs et pour d’autres des prédateurs ou des parasitoïdes. Et que dire aussi de nos araignées, de nos reptiles, des oiseaux privés de vieux arbres, d’arbustes caduques touffus ou, comme les hirondelles, chassées des génoises au prétexte qu’elles salissent les façades !…

Nos jardins n’ont pas vocation à être propres comme des salles à manger ou des salles de bains. Est-il de dimensions très modestes ? Vous avez quand même l’immense chance de disposer d’un petit morceau de notre planète. Ou protéger la nature en l’aidant à se réinstaller, en bannissant par exemple l’emploi de tout pesticide. En 40 années d’écoute et de conseil il m’a beaucoup plus souvent été demandé « Que faire contre… » que « Que faire pour ? » En revenant à notre coccinelle, n’est-il pas paradoxal qu’il nous soit proposé d’en acheter alors qu’il suffirait de rendre nos jardins simplement accueillants pour elle, pour tous nos fidèles auxiliaires, et pour tous les organismes qui étonnent, qui ravissent, qui émerveillent ?

Vous voici sur un blog des jardins vivants, ouverts sur – et – à la nature. Soyez les bienvenus !

Joël Avril en studioJoël Avril

Une réflexion au sujet de « Vivant, si possible ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *