Souvenirs de vacances…

Citrus expo Fraisse 2006 15

Plus d’agrumes dans les bagages !

Vous avez déjà ramené d’un séjour outre mer des souvenirs végétaux, ou gustatifs, saveurs et gourmandises ? Modeste sachet de graines de fleurs, ou bien boutures et autres plantules offertes par la cousine de Mayotte ou la belle-soeur de Nouméa?.. Quelques fruits glissés comme une tendresse dans le petit cabas au moment d’embarquer?

Cette année, ne partez pas sans une copie de l’arrêté du 21 janvie 2015. Il fixe précisément les quantités de végétaux et autres produits végétaux autorisés à l’importation dans les bagages des voyageurs. Ce serait dommage de devoir les abandonner en douane, sur l’injonction d’un agent qui ne fait qu’appliquer des règlements de plus en plus précautionneux. Il s’agit en effet de prévenir le risque d’ introduction et de propagation d’organismes nuisibles et ce nouvel arrêté s’applique à tous les végétaux, produits végétaux et autres objets.

Voyons çà de plus prèsouvrez s’il vous plait :

– Dans vos bagages, vous ne pouvez pas importer de végétaux avec de la terre autours des racines, ou tout autre substrat de culture.

-Aucune plante vivante en pot ou non, bouture, racine ( même racine nue), rhizome.

-Aucun feuillage. Exception: 15 tiges de branche de céleri frais, ou 15 tiges de feuillage aromatique : menthe, basilic, thym, cerfeuil, estragon, ciboulette, sauge, coriandre. Vous avez la possibilité de faire un assortiment dans la limite de la quantité autorisée.

– Ne glissez pas de sachet de graines de semence d’aucune sorte entre deux bermudas, pas plus que vous ne pouvez transporter de pommes de terre dans le fond du sac à dos.

-Aucun agrume. Vous faites votre cure de vitamine C naturelle avant de rentrer en France. Les écorces sèches sont autorisées, ainsi que les fruits cuits ou secs.

-Il ne faut pas ramener de fourrage. Au cas où vous auriez envie d’offrir une petite botte au voisin…

-Pas de bois , pas d’écorces. Les maisons préfabriquées en bois, les crèches en bois sont sur cette liste. En revanche, vous pouvez importer quelques écorces aromatiques à usage culinaire ou médicinal. La canelle est un exemple savoureux.

-Enfin, ne vous présentez pas en douane avec un panier des 4 saisons. A l’exception des végétaux au feuillage aromatique précités, vous ne rentrez plus les ingrédients de la soupette. Cuits,  secs, déshydratés, en farine, c’est possible.

– « Mais avons-nous quelque tolérance? Pour le plaisir ?  »  – OUI ! Là, attention aux excédents de bagages. Vous avez le droit de rentrer de vacances avec 5 kg ou 5 unités de fruits ou légumes frais, sauf des agrumes. 

-5 kg ou 5 unités de rhizomes comestibles, sans trace de terre.  Ces quantités sont indiquées par voyageur . 

Ces articles de loi peuvent paraître étonnants voire saugrenus pour certains…. Ils sont pourtant justifiés dans le contexte de mondialisation des échanges. Certes, le sac du touriste n’a rien à voir avec les très volumineux containers des cargos. Ces derniers nous ont  amené des indésirables comme le Paysandisia des Palmiers…pour ne citer que cet exemple. Il y en a bien d’autres… Mais commençons par bien respecter ces recommandations, pour mieux nous faire entendre lorsqu’il s’agit de dénoncer les faiblesses du contrôle phytosanitaire et les importations sauvages.

Terminé. Plus rien à déclarer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *