On en a parlé à la radio, dimanche 18 septembre 2016

Caesalpinia gilliesii, la Césalpinie de Gillies.

Caesalpinia gilliesii, la Césalpinie de Gillies ( Photo  M.C)

La Césalpinie de Gillies  ( Caesalpinia gilliesii ) était appelée autrefois Poinciana et vulgairement  » oiseau de paradis » ce qui est source de confusion avec le très populaire Strelitzia, la Strélitzie de la reine, également nommée « oiseau de paradis ».

La vue de cet arbuste a étonné Marie Christine, qui s’est empressée de m’envoyer une photo à France Bleu Hérault ( joel.avril @ radiofrance com ) pour m’en demander le nom.

Le Caesalpinia est une belle sud américaine , cousine du flamboyant, qui apprécie la vie dans nos jardins du sud et de l’ouest, à la condition que les sols soient bien drainés (surtout en hiver!) humifères, toujours un peu frais. Acides ou calcaires, peu importe s’ils sont riches et légers. Attention, cet arbuste appartient à la famille des fabacées (les légumineuses autrefois) vous n’avez donc pas à leur apporter d’engrais qui seraient riche en azote (N). Cette famille se sert elle-même dans l’atmosphère. A l’automne, un apport organique suffit : fumier de ferme bien composté, ou engrais organique + feuilles mortes, débris végétaux.

En cas d’annonce de froid avec des températures inférieures à – 5, -8 protégez-le, surtout les 2 premières années après la plantation.

Une réflexion au sujet de « On en a parlé à la radio, dimanche 18 septembre 2016 »

  1. Désolée de répondre si tard! Ravie de cette info. Merci beaucoup.
    à très bientôt sur les ondes.
    bien cordialement
    Marie Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *