Trop rare Hydrangée du Japon

Une floraison étonnante, longue, tellement lumineuse à l’ombre…

Son nom botanique est un peu ingrat : Schizophragma hydrangeoides mais l’Hydrangée du Japon est une plante grimpante souvent confondue avec l’Hortensia grimpant (Hydrangea petiolaris). Normal , elles appartiennent à la même famille !  Un sol neutre ou acide, un mur au nord, il ne lui faut pas grand chose, juste un bon arrosage de temps en temps quand il fait sec et chaud, parfois l’attacher pour éviter qu’elle s’éloigne du mur , et prendre garde qu’elle ne soulève les tuiles du toit. Elle ne dépasse que rarement 7à 9m , et supporte des températures très basses.

Une bonne voisine du camélia comme de l’eléagnus… Le Schizophragma atteint le toit , il sera pincé dès la fin de la floraison.

D’élégantes inflorescences de petites fleurs et de… « drapeaux » blancs pour appeler les pollinisateurs!

Pourquoi cette très intéressante grimpante est-elle aussi rare dans nos jardins? Elle est rustique, se développe dans des situations difficiles, et n’a d’autre exigence que des feuilles mortes, du broyat et un peu de fumier à l’automne. Elle n’est pas très populaire me dira-t-on. Seulement voilà, si elle n’est jamais proposée pour une plantation à l’automne, elle n’a aucune chance de recevoir l’amour qu’elle mérite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *