On en a parlé à la radio dimanche 29 janvier 2017

Le clerodendron trichotomum. Parfois nommé « l’arbre du clergé »  Photo: Jacques de Mauguio.

Jacques (de Mauguio,34) nous a envoyé 3 photos d’un petit arbre planté par ses soins dans son jardin. Il désire en connaitre le nom car il ne  l’appelle que « l’arbre de Michel » . C’est en effet son frère Michel, prématurément décédé, qui lui avait donné une jeune pousse de cet arbre découvert dans une propriété des Bouches-du Rhône.

Même si ce petit arbre n’est pas très rare en France , on ne peut pas dire qu’il soit fréquemment planté. Notre auditeur a poussé la porte de plusieurs jardineries et pépinières sans qu’on puisse le renseigner à son sujet , ni même lui donner le nom qu’il cherchait. Pourtant, à l’heure des jardins minuscules , un petit arbre rustique sans souci, florifère en arrière saison (de la fin de l’été à la fin de l’automne) au feuillage odorant et aux fleurs -surtout- parfumées, suivies de petits fruits très décoratifs, çà devrait plaire! Bien sûr, Il ne faudrait pas en voir partout, comme aujourd’hui nos mûriers dit « platanes », malades ou sur le point de l’être, du traitement qu’on leur a imposé.

Le commerce nous dira avec raison « nous vendons ce qu’on nous demande », c’est la demande qui fait l’offre, alors vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Sur la photo donc le Clerodendron trichotomum, de Jacques, de Mauguio (30)

J’avoue que je me suis retenu de dire à l’antenne que le nom vernaculaire de cet arbre originaire d’Asie  n’était pas seulement  » l’arbre du clergé »  mais encore   » l’arbre de la chance  » (Kléros, en grec classique). Ce don de Michel n’en est pas vraiment le symbole, il faut parfois se contenter du nom botanique, en latin.

Que Jacques, son frère, se souvienne qu’il est également appelé  » l’arbre du destin ».  Ce destin malheureux nous conduit à reconnaitre ce don, cette mémoire d’un cher disparu, qui se perpétue dans le jardin familial . Oui, Jacques, et toute votre famille, continuez à l’appeler  » l’arbre de Michel. Il ne peut pas porter de nom plus juste et plus fort, fut-il « savant » ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *