On en a parlé à la radio dimanche 14 mai 2017

Des aiguilles protectrices…

Lorsque les fraisiers ne sont pas plantés sur un paillage, les fruits pourrissent plus facilement au contact du sol . De gourmands intrus peuvent également venir les déguster avant vous.

Et si les aiguilles de pin sont parfois source de quelques soucis de ramassage, elles sont les bienvenues dans les paillages et les mélanges pour les plantes dites de « terre de bruyère » . Les fraisiers n’en sont pas, mais les aiguilles de pin trouvent là une astucieuse utilisation. Elles isolent les fruits du sol humide,  ce qui permet de les amener jusqu’à maturité parfaite sans risque de pourriture  et ce qui dissuade les limaces de venir se servir.

Retourner les inconvénients en avantages n’est pas très difficile au jardin !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *