Après les fruits oubliés, les fruits ignorés.

C’est le cas des fruits du palmier Butia capitata. Sa croissance est lente mais la valeur n’attend pas le nombre des années.  Alors qu’il est encore jeune, lorsque le stipe n’atteint pas plus d’un mètre ou un mètre et demi, les fleurs et les fruits en régime apparaissent. Cette année, à la faveur peut-être d’un été chaud et long (dans le contexte général du dérèglement climatique)  la fructification est excellente. La récolte – en ce moment même – est généreuse. Et elle déclenche beaucoup de questions sur l’intérêt de ces fruits. Oui, ils sont très bons! Même si d’un Butia à l’autre leur qualité peut être variable. Le sol, le microclimat, la maturité du fruit ont également leur importance. A bonne maturité, le plus souvent lorsqu’ils sont d’un beau jaune orangé et souple à la pression des doigts, ils sont à la fois acidulés, juteux, et goûteux. Une saveur complexe mais pas choquante du tout qui rappelle un peu la mangue, ou l’ananas. Pas vraiment l’abricot auquel il peut faire penser par sa couleur, et par le nom de « Palmier abricot » sous lequel il est parfois vendu.

Le régime de fruits est déjà éclairci par une seconde cueillette

Le régime de fruits est déjà éclairci par une seconde cueillette

N’hésitez pas à poser des questions dans vos commentaires, d’une façon générale les échanges favorisent les connaissances et les savoir-faire réciproques. Le Butia capitata est rustique à l’écart des côtes méditerranéennes et océaniques en sol sain, bien drainant, et en situation un peu abritée. Les dattes et les noix de coco ne sont pas les seuls fruits des palmiers, mais ceux-ci pleins de vitamines aussi, sont sûrement les seuls à pouvoir être consommés localement sous l’arbre, dans l’hexagone !

Pour échelle, une pièce de 2€.

Pour échelle, une pièce de 2€.

 

 

2 réflexions au sujet de « Après les fruits oubliés, les fruits ignorés. »

  1. bonjour joel avril

    j aimerais savoir quand rentrer le citronnier et quand dois je tailler les oliviers et que dois je faire des olives verreuses pour ne pas contaminer les arbres l annee prochaine. merci

    • Merci pour ces questions. Pour les lecteurs du blog (que je salue à cette occasion, et que je remercie ! ) qui ne peuvent ni écouter et participer par téléphone à notre jardinage radio du dimanche matin (9h-9h30) sur France Bleu Hérault, comme pour ceux qui ne suivent pas le cahier pratique du mensuel l’Ami des Jardins, je vais tout prochainement mettre en ligne sur ce blog des réponses à vos questions dans la catégorie « pratique ».Pensez toujours à vous situer géographiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *