Amaryllis belladonna, le retour !

Toujours fidèle au rendez-vous de la fin de l’été , il suffit d’une averse, d’un orage pour la réveiller. L’amaryllis  surgit du sol, hampe florale à tête de cobra, alors que les feuilles sont encore bien loin. Son cousin l’Hippeastrum (que vous connaissez mieux  sous le nom commercial  d’ amaryllis »…) fait de même hors de son gros bulbe, préparé pour être vendu à la fin de l’année.

Hors du sol sec, les futures fleurs de l’Amaryllis belladonna.

Sur cette photo les 3 premières hampes florales. Quelques jours plus tard il y en aura 5 ou 6. L’une d’elle a toujours un peu d’avance sur ses « soeurs ».

La première, photographiée le 18 août dernier. A l’heure de la réouverture de ce blog elle est en fleurs.

Une fois planté dans le sol, les bulbes ne recoivent plus aucun soin. La seule précaution à prendre : n’oubliez pas l’endroit précis où vous les avez plantés ! Car si le feuillage se développe au printemps, durant tout l’été vous ne voyez rien.

Dès que les fleurs s’ouvrent je ne peux que vous inciter à vous rapprocher d’elles, toutes narines bien ouvertes. Aussi vrai que leur couleur rose à un éclat de fantaisie pure , le parfum ne l’est pas moins. Singulier, délicieux, fruité, une fragrance inconnue sous nos climats.

Dans quelques jours les hampes ci-dessus ressembleront à celles là!

ATTENTION , l’Amaryllis belladonna n’est pas le seul à rentrer…. Dimanche 10 septembre prochain à partir de 9h*, au micro de Guy Pierson  je répondrai à nouveau aux questions que vous vous posez dans votre jardin. Préparez aussi vos beaux témoignages, vos joies nous font toujours le plus vif plaisir.

* Sur toutes les fréquences de France Bleu Hérault, et en direct également sur son site web .

4 réflexions au sujet de « Amaryllis belladonna, le retour ! »

  1. Cette année une seule hampe ( 10 l’an dernier dont 2 blanches), mais comme à Montferrier, on a pas eu une goutte d’eau depuis plus d’un mois, les autres sortiront peut-être après ‘..Bonne rentrée
    Il,faudrait que l’on puisse t’ajouter des photos….sur ce site

  2. L’Amaryllis belladonna ? je le découvre aujourd’hui sur ce blog ! Merci Joël ! Où peut-on trouver cette merveille ? Et j’imagine qu’il y a plusieurs variétés donc plusieurs couleurs. Merci.

    • Merci de cette question Mon Cher Daniel, mais je suis sûr que tu connais cette bulbeuse à ne pas confondre avec les Brunsvigia bien que très proches. C’est quand même une capricieuse qui peut ne pas fleurir une année ou deux et réapparaitre au milieu d’un massif parce qu’évidemment on avait oublié sa présence et planté autre chose…..A ma connaissance il n’existe pas d’autres couleurs (peut-être le blanc?) Cette bulbeuse au parfum surprenant est cultivée et vendue en particulier par Bulb’Argence à Fourques (30)
      A quelle adresse courriel puis-je t’écrire?
      Chaleureusement, avec ma très confraternelle et durable amitié.
      Joël.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *